Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Société civile

/ Guillaume Clerc

Mobilisés pour la troisième semaine consécutive au rond-point de Valentin, les Gilets jaunes,  à Besançon comme ailleurs et partout en France, ralentissaient la circulation samedi 1er décembre pour exprimer leur colère face à l’augmentation du prix de la vie en espérant enfin se faire entendre par le gouvernement.

/ La rédaction

Des rassemblements, défilés, blocages ou filtrages se sont tenus tout le week-end, y compris dans des localités ne connaissant jamais de manifestations. Pour Julien Juif (Sud-PTT-Solidaires), les divisions syndicales et les trahisons politiques ont affaibli la démocratie sociale...

/ Daniel Bordür

L'initiateur de cette manifestation relayée dans 60 villes de France, Jean Auvillain, est le père d'une journaliste qui s'est engagée pour travailler à SOS Méditerranée. Il a proposé la constitution d'un comité régional de l'association humanitaire et défendu l'idée d'un pavillon français pour que l'Aquarius reprenne la mer...

/ La rédaction

L'abrogation vendredi soir de l'arrêté municipal anti-mendicité du 3 juillet, et son remplacement par un nouveau texte, n'a pas dissuadé plusieurs centaines de Bisontins de se rassembler place Pasteur pendant près de deux heures pour protester contre la politique de Jean-Louis Fousseret à l'égard des plus fragiles, notamment ceux qui font la manche.

/ Daniel Bordür

Le directeur général de l'ARS avait heurté le 18 mai les 500 manifestants venus défendre une autre politique de santé, en snobant une rencontre programmée. Elle a finalement lieu jeudi 31 mai et doit envoyer des signaux au gouvernement tandis que le département du Doubs a émis, à huis clos, de « fortes réserves » sur le Projet régional de santé. Ni Besançon ni son agglo n'ont eu de débat public sur le sujet.

/ Daniel Bordür

Le Mouvement européen de Franche-Comté anime samedi 5 mai un atelier autour de la démocratie, l'emploi et les migrations. Les citoyens sont invités à donner leur avis sur l'Union européenne, y compris critique. Restitutions nationale puis européenne à l'automne pour alimenter le débat. Des eurosceptiques craignent une « campagne officielle »...

Le Franois. Les militants jurassiens d'Attac répètent une saynète théâtralisée qu'on verra dans les prochaines semaines lors d'actions menées dans le cadre de la campagne « rendez l'argent ». (Photo Daniel Bordur)

/ Daniel Bordür

L'association d'éducation populaire qui inspire largement les partis de gauche est dynamique dans le Jura, va à un « petit rythme » à Besançon, est « morte ou en sommeil » ailleurs dans la région. Pas simple dans ces conditions de faire vivre les campagnes nationales sur l'urgence climatique, la loi travail, « rendez l'argent » ou les traités Tafta-Ceta...

/ Daniel Bordür

C'est moins que pour les manifestations de 2002, mais en quinze ans la banalisation de l'extrême-droite par les grands médias et des politiciens reprenant des pans de son programme a fait son œuvre. Les manifestants ne savaient pas que Marine Le Pen allait quasiment se « rediaboliser » lors du débat télévisé quelques heures plus tard face à Emmanuel Macron...

Pages