Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Santé

/ Jean-Michel Bessette

Quatre mois après l'audience, la cour d'appel de Besançon a confirmé le 18 octobre l'amende de 40.000 euros d'amende avec sursis infligé par le TGI à l'hôpital pour mise en danger de la vie d'autrui, en l'occurrence près de 40 salariés. Nouveauté : la chambre reconnaît comme victiles toutes parties civiles.

Nous remettons à la une le compte-rendu d'audience publié le 20 juin.

/ Daniel Bordür

A quelques jours de la manifestation nationale du 23 juin en faveur des hôpitaux de proximité, une trentaine de comités locaux se sont réunis à Lure alors que se trame la refonte estivale du système sanitaire. Un débat a mis en lumière l'impasse dans laquelle sont les urgences alors qu'un récent « décret assassin » permet de remplacer des urgentistes par des médecins d'astreinte non spécialistes...

/ Daniel Bordür

Le directeur général de l'ARS avait heurté le 18 mai les 500 manifestants venus défendre une autre politique de santé, en snobant une rencontre programmée. Elle a finalement lieu jeudi 31 mai et doit envoyer des signaux au gouvernement tandis que le département du Doubs a émis, à huis clos, de « fortes réserves » sur le Projet régional de santé. Ni Besançon ni son agglo n'ont eu de débat public sur le sujet.

/ Daniel Bordür

Une douzaine de collectifs de défense d'hôpitaux de proximité manifestent vendredi 18 mai à Dijon devant l'Agence régionale de santé. Cela fait beaucoup d'oppositions après les avis défavorables sur le PRS de la région et de six départements, les réserves de la Conférence régionale de la santé et de l'autonomie dont l'avis favorable n'est passé qu'à deux voix de majorité, qui plus est relative, après un premier vote où pour et contre se neutralisaient...

/ Daniel Bordür

Après les départements de Côte d'Or, Nièvre et Yonne, et sans doute avant les départements comtois et nombre de communautés de communes, le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a voté à l'unanimité un avis défavorable au document d'orientation de l'Agence régionale de santé. Le hic, il n'est que consultatif... Marie-Guite Dufay a alerté par écrit Edouard Philippe de l'avancée des déserts médicaux.

/ La rédaction

Une nouvelle manifestation de soutien à la maternité, à la chirurgie et aux urgences de la petite ville de montagne a réuni 1200 personnes samedi 24 mars. L'exécutif du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a décidé de ne pas voter le Schéma régional de santé de l'ARS soumis à consultation des collectivités jusqu'au 6 mai.

Pages