Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Partis

/ Georges Ubbiali

Vingt ans ! C’est le temps qu’il a fallu pour que la thèse qui est à l’origine de ce document soit transformée en livre ! Ouvriers et mouvement ouvrier dans le Doubs. De la première guerre mondiale au début des années 1950, l’épais ouvrage signé Claude Cuenot devrait recevoir un accueil et un lectorat large, car il est la première synthèse systématique sur la question du mouvement ouvrier dans le département.

/ Guillaume Clerc

Jean-Louis Foussseret devrait bientôt s’exprimer au sujet du deuxième tour des élections bisontines. Ancien PS et toujours membre du groupe LREM au conseil municipal, il n’a pas soutenu Éric Alauzet, le candidat officiel du parti. Indiquera-t-il, ou non, une consigne de vote alors qu’Alexandra Cordier, la tête de liste sur laquelle il était présent a annoncé son ralliement à Ludovic Fagaut, candidat LR ? Mystère… En attendant, retour sur le fiasco de LREM à Besançon.

/ Daniel Bordür

L'étudiant en droit tête de liste de l'Union estudiante de l'université de Franche-Comté et deux de ses colistiers sont candidats aux municipales à Besançon sur la liste RN de Jacques Ricciardetti. Cette liste étudiante compte également une candidate figurant en quatrième position sur la liste de Jean-Philippe Allenbach et un candidat sur celle d'Eric Alauzet…

/ Guillaume Clerc

Pour son grand meeting, Anne Vignot a invité les chefs de file des partis de sa coalition pour célébrer cette large union, plutôt rare, des écologistes et de plusieurs forces de gauche aux municipales de Besançon. Julien Bayou de EELV, Olivier Faure du PS, Pierre Laurent du PCF et Sophie Taillé-Polian pour Génération. s sont venus soutenir « ce laboratoire nouveau », qui a su « mettre en harmonie le social et l’écologie. » Sans parvenir à véritablement galvaniser son auditoire, elle a su s’imposer comme la favorite et la rassembleuse de ce scrutin en attaquant ses principaux adversaires : la droite et LREM.

/ Toufik-de-Planoise

La tête de liste du RN (ex FN) aux municipales de Besançon est un catholique traditionaliste. Il fréquente l’église de la Madeleine, affiliée à la Fraternité Saint-Pierre, directement issue de l'intégriste Fraternité Saint-Pie-X fondée en 1988 par Mgr Léfebvre. Il lui est arrivé de tracter sur le parvis, en contradiction avec la laïcité prônée par son parti et au grand dam des ecclésiastiques locaux...

/ Guillaume Clerc

S’organiser pour la suite et faire des propositions pour combattre la réforme des retraites. C’était le mot d’ordre d’un forum initié par le PCF en décembre salle Battant à Besançon et qui a rassemblé l’ensemble des syndicats et des partis politiques écologistes et de gauche : EELV, NPA, FI, PS, LO et Génération.s. Cela ne s’était pas vu depuis longtemps, mais malgré un constat commun, l’heure n’est pas tout à fait à l’union. Fin janvier, certains partis dont le PS, le PCF et EELV présentaient un contre-projet commun de réforme des retraites financé en taxant le capital et en créant des emplois liés à la transition énergétique.

/ Daniel Bordür

La militante altermondialiste du Haut-Doubs aurait pu être élue députée européenne sans le fiasco électoral de la France insoumise il y a un mois. Proche de Clémentine Autain dont elle a signé l'Appel pour un big-bang à gauche, elle répond aux questions de Factuel sur son analyse de la situation du mouvement dont elle récuse le positionnement à l'extrême-gauche : « Le programme de LFI est à droite du programme de Mitterrand en 1981… »

Pages