Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Idéologie

Alain Bihr

/ Roland Vasic

Alain Bihr fréquente Marx depuis 1968 sans discontinuité. A l'invitation du Collectif pour des Alternatives au Capitalisme (CAC), il intervenait jeudi à Besançon sur le thème des « rapports sociaux de classe ». Professeur des universités et membre du laboratoire de sociologie et d'anthropologie de l'Université de Franche-Comté, il se qualifie lui-même de « marxiste libertaire », loin des régimes du « socialisme réel ».

/ Roland Vasic

« C'est la grève la force des travailleurs ! » scande l'assistance quand arrive Jean-Pierre Mercier, invité de la fête de Lutte Ouvrière. Dans la salle de la Roselière à Montbéliard, devant 200 personnes, le militant est venu parler de la grève commencée le 16 janvier et de l'occupation du site.

/ Daniel Bordür

Un peu plus de 800 personnes - 900 selon les organisateurs - ont défilé ce samedi après-midi à Besançon contre le projet de loi de « mariage pour tous ». Une bonne centaine d'enfants avaient accompagné leur famille. Une quarantaine d'élus, pour la plupart UMP, dont des maires ceints de leur écharpe tricolore, avançaient en tête.

/ Roland Vasic

Renouveler les cadres de pensée, proposer des solutions pratiques et réfléchies : la députée socialiste Barbara Romagnan affiche l'ambition de poursuivre les rencontres qu'elle organisait à Besançon avant d'être à l'Assemblée.

Pages