Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Etat

/ Daniel Bordür

Le préfet a autorisé, sous conditions, lundi 18 mars la reprise des travaux suspendus il y a trois semaines après l'avis défavorable du ministère de l'Environnement quant à la destruction d'espèces protégées. L'arrêté mentionne des évitements, réductions et de nouvelles compensations, le point faible du dossier initial (document ci-contre).

/ Guillaume Clerc

Lors de sa visite à Planoise à Besançon, désigné « quartier de reconquête républicaine » et bénéficiaire de l’une des premières affectations de la police de sécurité du quotidien, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, s’est félicité de sa mise en place, nécessaire pour « retrouver la confiance ». Sa visite a été perturbée par des manifestants qui s’insurgent notamment contre l’usage disproportionné du LBD. A la tribune, il ira jusqu’à traiter d’abrutis ceux qui « mettent en cause la police ». Cinq personnes ont d’ailleurs été interpellées.

/ Jean Christophe Tardivon

A Mollans, en Haute-Saône, François de Rugy a rencontré un agriculteur qui lui a expliqué comment il avait procédé pour développer la méthanisation dans sa ferme. Le ministre de la Transition écologique et solidaire s'est aussi rendu à Noroy-le-Bourg pour entendre les doléances des agriculteurs concernant la gestion des sangliers provoquant des dégâts dans les cultures...

/ Daniel Bordür

La « lettre aux Français » d'Emmanuel Macron borne l'exercice proposé en lui interdisant de revenir sur les décisions économiques et fiscales engagées. En outre, le président ne semble envisager la réflexion que sous un angle idéologique libéral ne connaissant que des individus consommateurs. Il ne trace aucune perspective collective, environnementale ou citoyenne tenant compte des écosystèmes ou des fondamentaux anthropologiques.

/ Daniel Bordür

« Toufik, t'es mort, t'es grillé, cours sinon c'est la tête ! » C'est ce qu'a entendu Toufik-de-Planoise, après avoir quitté la manifestation des Gilets jaunes qu'il couvrait, samedi soir à Besançon. Dans l'instant suivant, des projectiles, sans doute des balles de défense, le frôlaient... Il a décidé de porter plainte.

Accès libre

/ Toufik-de-Planoise

L'acte 6 de la manifestation des Gilets jaunes et leurs soutiens a réuni 800 à 900 participants samedi 22 décembre. Le cortège revendicatif a été sans heurt en début d’après-midi, avant que des incidents d'une radicalité inégalée marquent la fin de journée. Le dispositif policier et judiciaire, jamais déployé localement jusque là, fera date...

Accès libre

Pages