Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Environnement

Geneviève Magnon, animatrice Natura 2000 et Life-Tourbières au Syndicat mixte des milieux aquatiques du Haut-Doubs. (Photos Daniel Bordur)

/ Daniel Bordür

Zone humide exceptionnelle, le « site Ramsar » du bassin du Drugeon pourrait s'étendre à une soixantaine de tourbières du Haut-Doubs et du Haut-Jura. Le projet est au cœur du séminaire national qui s'est tenu pour la première fois dans la région, à Labergement Sainte Marie.

/ La rédaction

Martha Rojas-Urrego, la secrétaire générale de la Convention internationale sur les zones humides, dite Ramsar, était mercredi à dans le Haut-Doubs à Labergement-Sainte Marie pour la première journée du neuvième séminaire de l'association Ramsar-France. Elle considère que la sauvegarde des zones humides peut largement contribuer aux objectifs de l'Accord de Paris...

/ DB

Sans mention des projets de Pierre&Vacances, le schéma régional de développement touristique a été adopté par une large majorité du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Pour avoir apporté son soutien aux opposants qui manifestaient devant le siège de l'assemblée, la Jurassienne Jacqueline Ferrari (LREM) s'est fait vivement critiquer par Gérald Gordat (LR, Saône-et-Loire).

/ Daniel Bordür

C'est un premier pas vers l'abandon des projets de Poligny et du Rousset, mais ceux-ci demeurent compatibles avec le document qui doit être soumis au vote des conseillers régionaux le 13 octobre. Deux associations appellent d'ailleurs à un rassemblement ce jour-là à Dijon pour demander l'annulation, dans le budget 2018, des 16 millions provisionnés depuis plusieurs années pour participer au montage financier.

/ Daniel Bordür

Alors que le SAMU de l'environnement Bourgogne-Franche-Comté se lance en découvrant des pollutions sévères et inattendues dans la Loue (hydrocarbures, ammonium, phosphates), quelques militants ont organisé une action choc pour la sauvegarde des rivières comtoises sur le pont Battant.

/ Daniel Bordür

Le responsable scientifique du tout nouveau SAMU de l'environnement de Bourgogne-Franche-Comté explique que c'est notamment parce que le karst bouge jusqu'à 30 cm par an. Après la vallée du Gland, ce service d'analyse mobile en urgence des eaux polluées se penche sur la vallée de la Loue grâce à un kit à l'usage duquel se sont formées cinquante sentinelles.

Causerie avec Ernst Zurcher sur l'histoire de la forêt à la Gare d'eau, à Besançon... (Photos Daniel Bordur)

/ Daniel Bordür

Avant la journée de sensibilisation aux enjeux forestiers qu'il organise dimanche 10 septembre en forêt de Chailluz, le syndicat SNUPFEN-Solidaires a invité le scientifique suisse Ernst Zurcher pour un débat de haut vol. Entre le scandale mondial de la déforestation en Amazonie et la sylviculture naturaliste qu'il a contribué à faire adopter par le canton de Neuchâtel, il s'adresse aussi aux sens...

La forêt de Poligny (photo d'archives DB)

/ Daniel Bordür

La note confidentielle d'un cabinet d'avocats mandaté par la région pour évaluer les risques juridiques et financiers d'une société d'économie mixte portant les bulles aquatiques des projets de Poligny et du Rousset, pointe l'absence d'intérêt général pour une collectivité publique à s'engager dans une telle aventure. Cela ne décourage pas le vice-président au tourisme, Patrick Ayache.

Accès libre

/ Daniel Bordür

La sécheresse et les ravages d'une chenille importée il y a dix ans avec le buis dont elle dévore les feuilles, contribuent à la révision du plan de prévention des risques. Les préfectures n'ont pas relayé les alertes de la DRAAF qui estimait dès avril « nécessaire d'organiser une lutte collective plus efficace pour améliorer les chances de réduction d’impact de la pyrale du buis. » L'ONF « surveille » mais ne « communique pas ». Besançon relocalise ses souches... Factuel vous donne des pistes de lutte...

Accès libre

Pages