Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Economie

/ Jean Christophe Tardivon

La première brique du projet «Sochaux 2022» réorganisant le site PSA de Sochaux est posée. Il s'agit d'une presse grand gabarit. Marie-Guite Dufay et Charles Demouge étaient parmi la délégation qui a assisté à une démonstration ce mercredi 26 juin 2019 au terme de laquelle un protocole d'accord a été signé entre PSA et la Région.

/ Guillaume Clerc

Florence Parly, ministre des Armées, a visité lundi 24 juin la base aérienne 116 de Luxeuil-les-Bains et a pu rencontrer des jeunes volontaires du Service national universel (SNU). Elle a surtout annoncé que la BA 116 serait dotée à partir de 2032 d’avions Rafale en remplacement des vieux Mirages 2000-5. De quoi rassurer les élus qui craignaient la disparition du plus gros employeur de la ville.

/ Michel Antony

Dimanche 23 juin, le trajet en TER et TGV jusqu'à Belfort-TGV devait durer 5 h 34 avec deux correspondances à Lyon et Dijon. Un « problème de régulation » à Lyon a tout chamboulé. Soixante voyageurs ont été envoyés en car à Dijon où la gare était fermée à leur arrivée… La mésaventure est racontée par l'un d'eux, « défenseur des transports publics » qui s'interroge : faut-il encore sauver le service public ferroviaire ?

Accès libre

/ Guillaume Clerc

Selon nos informations, un référé liberté a été déposé aujourd’hui en début d’après-midi auprès du Tribunal de grande instance de Belfort par l’intersyndicale turbine à gaz de General Electric à propos du plan de licenciement envisagé par GE. Celui-ci a été accepté et l’audience aura lieu le 27 juin. Le juge devra se prononcer sur le manque de mesures d’accompagnement pointées par les syndicalistes et le manque de sérieux sur le suivi et la mise en œuvre des pistes de diversifications. Cette procédure d'urgence pourrait éventuellement aboutir à une suspension du plan, qui devrait, selon les vœux de la direction, débuter officiellement demain.

Accès libre

/ Guillaume Clerc

Les salariés de General Electric ont remporté une première victoire en empêchant la tenue de la réunion qui devait lancer le plan social. Le maire de la ville, Damien Meslot, a ensuite refusé de louer une salle à GE pour une nouvelle réunion prévue vendredi et les syndicats, qui ont rencontré la Direccte, menacent de porter l’affaire en justice pour contraindre l’État à faire respecter les engagements pris par GE dans l’accord qui conditionnait la vente de la branche énergie d’Alstom. Et samedi, tout le monde s’attend à une manifestation massive à Belfort en soutien aux salariés de GE.

Accès libre

Pages