Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Collectivités

Jeudi 13 décembre 2018 / La rédaction

Une dizaine de Gilets jaunes ont interrompu la séance pendant 5 minutes, dénonçant les violences policières à leur encontre et l'insuffisance des réponses présidentielles. Votant contre l'ouverture des commerces six dimanches par an, les groupes PS, PCF et EELV ont une nouvelle fois mis en minorité le maire et LREM, renforcés par toute la droite. En vain car c'est l'agglo qui décide...

Jeudi 6 décembre 2018 / Daniel Bordür

Le député LREM s'est déclaré formellement candidat à la mairie et à la présidence de l'agglo. Situant l'annonce de sa décision dans le contexte de la « crise majeure » des Gilets jaunes, il prend la posture de celui qui « prend ses responsabilités » au cœur de « la tempête ». Le moment est mal choisi selon l'adjoint Yves-Michel Dahoui qui y voit « inconscience et cynisme ».

Accès libre

Mercredi 28 novembre 2018 / La rédaction

Grand Besançon Habitat a donné congé à trois locataires de cet immeuble dont il a décidé la démolition et où vivent encore 19 familles pauvres. L'organisme invoque le refus de plusieurs propositions que la Confédération nationale du logement considère non conformes au document entériné en juin par la CAGB. Ce n'est pas l'avis du président de GBH, Pascal Curie.

Mercredi 28 novembre 2018 / Invités

Plus de 2600 étudiants étrangers ont choisi Besançon et représentent 22% des inscrits à l'Université de Franche-Comté, soulignent Thibaut Bize, adjoint aux relations internationales au maire de Besançon, et Anthony Poulin, conseiller municipal délégué vie étudiante. Ils considèrent que le projet du Premier ministre d'augmenter les frais d'inscription de 1500% pour les étrangers va les « dissuader d'accéder aux études supérieures en les sélectionnant par l'argent, fragiliser nos universités, notre pays et notre ville. »

Accès libre

Mardi 13 novembre 2018 / Daniel Bordür

La division de la majorité municipale, unie sur une motion critique du gouvernement, n'est pas en cause. Ce qui a pourri l'atmosphère, c'est une vive tension entre Jean-Louis Fousseret et Jacques Grosperrin, accentuée par la brusquerie des interventions de Michel Omouri à qui Myriam Lemercier a demandé de se calmer ! Du coup, la vraie politique était dans la rue avec près de 200 militants réclamant aux élus de faire plus pour le climat.

Vendredi 9 novembre 2018 / Daniel Bordür

Saint-Paul de Giovanni Battista Beinasch

Le conseil municipal de lundi 12 novembre doit notamment examiner les relations entre la ville et nombre d'entreprises privées délégataires ou usagères de services publics, du musée des beaux-arts au casino, de la musique à l'énergie... Il enregistrera l'augmentation en 2017 des tâches du CCAS et travaillera sous le regard d'associations de défense de l'environnement manifestant pour la prise en compte du climat...

Pages