Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Cinéma

/ Patrick Tardit

Tom (joué par Thomas Guy) se prépare à son premier jour dans son nouveau lycée. Ado « timide et sensible », il veut donner l’impression d’être « Un vrai bonhomme », titre du film de Benjamin Parent (sortie le 8 janvier 2020). Tom suit les conseils précieux de son grand frère, Léo le beau gosse (incarné par Benjamin Voisin), mais le petit frère n’est pas aussi cool ni détendu que l’est son aîné. « J’avais envie de parler de la masculinité et des injonctions de virilité », confie le réalisateur Benjamin Parent, « de montrer comment on est entouré de références à des hommes forts et comment finalement ça nous atteint ».

Accès libre

« Notre Dame » comme avant

cinéma

Jeudi 12 décembre 2019

/ Patrick Tardit

C’est évidemment avant l’incendie qui a ravagé la cathédrale que Valérie Donzelli y a tourné cette vie trépidante de Maud Crayon. « J’avais envie de retrouver quelque chose de joyeux, de renouer avec la comédie », confie l’actrice-réalisatrice.

Accès libre

/ Patrick Tardit

Dans ce superbe film, Terrence Malick évoque le destin de Franz Jägerstätter, un paysan autrichien qui a dit non au nazisme. Arrêté, jeté en prison, expédié à Berlin, et condamné à mort, Franz Jägerstätter (interprété par August Diehl) a été décapité en août 1943, il avait 36 ans.

Accès libre

/ Michèle Tatu

Caméra à l’épaule Ladj Ly a filmé la banlieue de Monfermeil comme aucun cinéaste ne l’a filmée. Dans « Les Misérables » le cinéaste rageur révèle la cité, pulvérise les clichés et dessine un monde où les différentes altérités construisent un équilibre en compensant tant bien que mal les carences politiques et sociétales…

Accès libre

L’autre planète des singes

cinéma

Mercredi 4 décembre 2019

/ Patrick Tardit

Dans la profusion des films d’animation de fin de l’année, « Le voyage du Prince » (sortie le 4 décembre) est une œuvre à part, une proposition belle et intelligente. Une fable humaniste et écologiste avec de la magie, de la poésie, et de l’humour, que l’on doit à Jean-François Laguionie qui a coréalisé ce film avec Xavier Picard. Réalisateur notamment de « L’île de Black Mor », « Le Tableau », et du magnifique « Louise en hiver » (une vieille dame survit seule après l’été dans une petite ville de bord de mer), Laguionie (né à Besançon) a reçu un Cristal d’honneur au dernier Festival du film d’animation d’Annecy.

Accès libre

/ La rédaction

Le film de Robert Guédiguian fait un état des lieux d’une société sans utopies. Dans son film, les personnages ont abandonné la partie : la solidarité, le syndicalisme, les luttes ont disparu. Portrait d’une génération gangrénée par le capitalisme… Une chronique de Michèle Tatu et un entretien de Patrick Tardit avec le réalisateur et l’actrice Ariane Ascaride.

Accès libre

Pages