Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

« T’as pécho ? », guide amoureux pour pré-ados

cinéma

Mercredi 29 juillet 2020 / Patrick Tardit

Le premier film d’Adeline Picault est une comédie de la drague et du dépucelage, un mode d’emploi pour collégiens.

Mots-clés: cinéma
Dans les vestiaires de la piscine, quatre garçons vont suivre « des cours de péchotage » alors qu’ils ne sont pour l’instant pas configurés pour.

Entre « Les beaux gosses », ces ados boutonneux en qui monte intensément la fièvre, et « Sex Education », ou comment apprendre à faire « la chose » en quelques leçons, voici donc « T’as pécho ? » (sortie le 29 juillet). Le premier film de Adeline Picault, qui entre donc dans la série des comédies du dépucelage. Alors que l’heure de la rentrée a sonné, cette année scolaire devrait (enfin !) être celle où Arthur et Guigui espèrent pécho ; ils ont beau avoir laissé pousser une mini-moustache pour l’un et un bout de muscle dans un bras pour l’autre, ce n’est gagné pour aucun car Arthur et Guigui ne sont pas dans le camp des gens cools, mais plutôt considérés par les autres comme des nazes.

Arthur n’est pas aidé par son air ahuri et son sourire béat, et reste tourmenté par cette question : « Grandir, est-ce que ça vaut le coup ? ». Faut voir. Et faut d’abord survivre à l’émoi de ses quinze ans lorsque, comme lui, on est amoureux grave de Ouassima, l’inaccessible fille du maître-nageur (incarné par Ramzy Bedia). Pour se rapprocher de la plus belle fille du collège, Arthur arrive à la convaincre de servir de coach sentimentale, de drague, à quatre puceaux, dont lui. Ouassima va donc donner « des cours de péchotage », dans les vestiaires de la piscine, à ces garçons qui ne sont pour l’instant pas configurés pour.

Ce mode d’emploi n’intéressera donc que les plus jeunes, même pas les ados, mais plutôt les pré-ados, éventuellement concernés par la question. Éventuellement, le film peut aussi servir de guide aux parents et autres adultes qui ont besoin d’un lexique pour comprendre le langage des jeunes, grâce à quelques bonnes répliques. En sachant que le « parler » d’aujourd’hui paraîtra bien daté pour les jeunes de demain, alors que ceux du présent considèrent « Star Wars » comme un film du siècle dernier (ce qu’il est effectivement en partie) ; au grand désespoir de l’autre maître-nageur (joué par Vincent Macaigne) qui flirte avec la mère d’Arthur (interprétée par la comédienne vosgienne Sophie-Marie Larrouy). Outre les tourments des collégiens, « T’as pécho ? » évoque d’ailleurs aussi les problèmes des parents, souvent dépassés, et pour qui la vie et le quotidien ne sont pas forcément plus faciles que ceux de leurs mômes.