Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

« Les femmes ne veulent pas des fleurs mais les mêmes droits que les hommes ! »

verbatim

Jeudi 7 mars 2019 / Invité.e.s

Conseillère municipale déléguée de Besançon aux droits des femmes, Ilva Sugny avait préparé un texte bien senti pour la séance de la veille du 8 mars, « journée internationale des droits des femmes et non journée de la femme »...

Photo d'archives DB

  

1515 : cela vous parle ! tout le monde connait, 1515 c'est le nombre de collégiennes et lyceénnes qui ont participées, hier à une course en faveur de la féminisation du sport. Bravo et Merci à tous les partenaires embarqués par l'UNSS.

Demain c'est 8 Mars, journée internationale des droits des femmes et non pas journée de la femme ! journée des droits, les femmes ne veulent pas des fleurs mais les mêmes droits que les hommes ! et depuis longtemps , cette date symbolique est « noyée », dans une marée de célébrations : journée de l’arbre, journée de la barbe, journée des calins (21 janvier ).

Demain c'est le 8 Mars :  interminables litanies de tristes chiffres de violence conjugale , d’écart salarial, de collectifs féministes différents et si semblables à la fois, des initiatives gouvernementales qui se suivent et qui se ressemblent.

Demain c'est le 8 mars, « Il est 7h30, on se lève pour aller travailler et gagner 25% de moins qu'un homme, on se lève pour se faire tripoter les fesses dans le bus, pour entendre des réflexions salaces dans la rue, pour supporter un supérieur trop « collé serré » !

Demain c'est le 8 mars , et comme je suis une femme, on va me proposer des roses, des réductions sur les strings du Super U !

Cette récupération commerciale, médiatique, politique et imbécile d'une journée pourtant censée faire avancer la cause des femmes, du moins dans les esprits, est triste à pleurer.

Demain c'est le 8 Mars : Je ne veux pas de cours de zumba, de leçon de strip-tease, ou une une séance de relooking. 
Mais pourquoi ne m'offre t on jamais un stage de survie, un saut en parachute ou un cours d'oenologie ?

Le 8 mars, si vous êtes une femme, il y aura forcément un mec sexiste qui vous tiendra la porte ou vous offrira un café « parce que c’est la journée de la femme, profites-en ! »

Une fois pour toutes, la journée du 8 mars est organisée par l'ONU, pas par Interflora ou Moulinex

Nous sommes fatiguées d'être jugées :
d'avoir des enfants, de ne pas avoir d'enfants,
d'avoir des enfants et d'arrêter de travailler ;
d'avoir des enfants et de travailler,
d'être trop mince, trop grosse,
trop ambitieuse, pas assez ambitieuse ,
trop sexy, pas assez sexy
stop, assez : lachez nous un peu et regardez vous messieurs

Le féminisme n'a jamais tué personne. Le machisme tue tous les jours.

En conclusion : elle n'est plus parmi nous,
mais où qu'elle soit,
dans le ciel ou l'univers, Simone Veil (veille).