Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

La Chronique de Filou – Nouvelle loi du travail = licenciements massifs : PSA, Pimkie …

Vendredi 29 décembre 2017 / Philippe HENRY

Ça s'appelle Rupture Conventionnelle Collective. Le patronat a retenu "Rupture Collective" synonyme de licenciements massifs. Certains syndicats, ceux que certains nomment réformateurs, ceux qui négocient le poids des chaînes de l'esclavage moderne, avaient cru lire "Convention".

Les cocus, les traîtres et les filous, comptez-vous!

Il fallait être bien aveugles pour ne pas voir qu'une loi qui facilite les licenciements allait produire autre chose que… des licenciements !

Les cocus, ce sont ceux qui ont voté Macron en croyant qu'il était : 1)peut-être de gauche, 2)enfin centre gauche, 3)peut-être au centre, 4)en tout cas pas à droite. Tout faux, droite et même droite dure pour les salariés du privé : ultra-libéralisation du code du travail et licenciements en vue, pour une précarisation maximale des statuts. C'est le modèle allemand ou anglais, au choix. Et aussi pour le secteur public : gel des salaires et suppressions massives d'emplois publics en préparation.

Les traîtres, ce sont tous les "prétendus de gauche" qui ont rejoint le camp Macron. Pas la peine de les citer, vous les connaissez, notamment tous les ex-socialistes. Ici, le maire de Besançon, Fousseret, est en tête, suivi de près par sa comparse présidente de région, Dufay.

Les filous, ce sont tous ceux qui sont accrochés à leur poste. Ici, les élus socialistes, communistes et verts, incapables de claquer la porte de la mairie ou de la région car ils sont devenus des politicards professionnels. Ce sont, à la mairie, les Bodin, Lime et Vignot, par exemple! Allez les gens, un peu de courage politique! Et vous ne manquerez pas de vous étonner des votes qui se refuseront à vous et des alliances futures que vous rendez impossibles.

Pouvez-vous encore penser à Gauche ?