Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Communiqué de presse commun des Organisations Jeunesses de Gauche : Élections municipales Belfort

Mardi 2 juin 2020 / Mouvement jeune gauche Franche-Comté

À nos camarades et ami.e.s citoyen.ne.s engagée.e.s membres et colistier.e.s des collectifs 2020 en Commun pour Belfort et Belfort en Grand.

Ce mardi 2 juin est le dernier jour pour déposer les listes candidates au second tour des élections municipales 2020 qui se déroulent dans des circonstances très particulières.

Il y a un an de cela, au lendemain des élections européennes, qui ont vu les listes du Rassemblement National et de La République En Marche arriver en tête, où nos partis aînés de gauche soutenaient chacun leurs propres listes divisées ; nous militant.e.s du Mouvement des Jeunes Socialistes et des Jeunes Génération.s du Territoire de Belfort, du Doubs et de la Haute-Saône ; de l’Aire urbaine Nord Franche-Comté Belfort-Montbéliard-Héricourt-Delle ; nous lancions un appel d’unité et de rassemblement de toute les forces et mouvements citoyens de gauche écologiques solidaires depuis Belfort face à la crise de General Electric, dont nous soutenions les salarié.e.s, relayant ainsi cet appel national du #BigBangdelaGauche. Nous voulions ainsi affirmer notre unité à Belfort, dans l’Aire urbaine, et par-delà dans toute la Bourgogne Franche-Comté en vue des futurs combats de défense des droits, de l’emploi et dans le cadre des futures échéances électorales telles les municipales. Et dans la droite lignée de l’unité et des valeurs communes que nous affichions notamment avec les Marches pour le Climat des Jeunes, qui nous amenaient à repenser et imaginer la Ville du Futur, plus écologique, plus verte, plus solidaire. Convaincus par notre engagement que la démocratie participative et le travail avec les citoyen.ne.s pour imaginer le monde de demain était plus que jamais d’actualité.

Aujourd’hui, un an après, dans cette même ville symbole de notre unité, nous déplorons que ce soit la seule ville de la région où cette union n’ai pu être concrétisée dans le cadre des élections municipales, alors que dans les autres villes de l’Aire urbaine et de la Bourgogne Franche-Comté, des listes d’union de la Gauche ont souvent été réalisées dès le premier tour par un travail assidu des collectifs citoyen.ne.s. Nous lançons un appel solennel à nos camarades, amie.e.s militant.e.s et citoyen.ne.s engagé.e.s des deux listes de gauche qualifiée pour le second tour des élections municipales à Belfort, la liste 2020 en Commun pour Belfort rassemblant des militant.e.s d’Europe-Écologie Les Verts, de La France Insoumise et des citoyen.ne.s engagé.e.s et de la société civile conduite par Mathilde Nassar et la liste Belfort en Grand rassemblant des militant.e.s de la Gauche Républicaine et Socialistes, de Génération.s, du Parti Socialiste et également des citoyen.ne.s engagé.e.s de la société civile, conduite par Samia Jaber et Bastien Faudot. Nous leur lançons cet appel solennel et amical pour leur demander de poursuivre un dialogue jusqu’à la dernière minute s’il le faut afin de parvenir à un accord honorable leur permettant de présenter une liste unique de toute la gauche à ce second tour des élections municipales. Ces deux listes rassemblent des citoyen.ne.s engagé.e.s de tous horizons, des militant.e.s de partis politiques mais aussi beaucoup de citoyen.ne.s engagé.e.s membres d’aucun mouvement politique dont certain.e.s sont des élu.e.s ou des ancien.ne.s élu.e.s d’expériences mais aussi beaucoup sont des femmes et des hommes n’ayant encore jamais exercé de mandat politique.

Nous savons que les deux listes ont construit leurs programmes et propositions par un travail de réflexion et d’échanges avec les citoyen.ne.s par des temps d’échanges réguliers. Nous savons leurs programmes et propositions être assez proches par l’optique écologique et solidaire, et par la mise des citoyen.ne.s au cœur des décisions. Nous savons que bien sûr il peut exister des divergences mais le travail de démocratie interne et d’échanges se poursuivra, car l’heure n’est plus aux tergiversations. Damien Meslot et son équipe, après six années de gestion, ont grandement contribué au déséquilibre de la ville de Belfort, de la Communauté d’Agglomération Belfortaine, et au-delà de tout le Pôle métropolitain en préférant travailler isolé des autres territoires, en attirant par exemple à Belfort la clinique privée alors que l’Hôpital Nord Franche-Comté qui a remplacé les hôpitaux de Belfort et Montbéliard, se trouve déjà dans le département. Car au-delà du destin d’une ville, nous parlons bien du destin de toute une agglomération et de toute l’aire urbaine Nord Franche-Comté avec ses trois cent vingt mille habitant.e.s. Le territoire du Pôle métropolitain serait encore gravement impactée par six années de plus du Système Meslot donc il est urgent de sortir.

Rappelons que l’éducation populaire et la défense de la culture vont de paires avec les valeurs auxquelles nous croyons. L’équipe de Damien Meslot a grandement contribué à détruire l’éducation populaire à Belfort, poussant de nombreux.se.s salarié.e.s des Francas vers la porte, supprimant des postes essentiels à la Bibliothèque Municipale de Belfort.

Les programmes sont proches et peuvent s’enrichir mutuellement en poursuivant le dialogue et le débat que ce soit au cours des six années de mandat et au-delà. En acceptant de s’entendre et de fusionner, les deux listes offrent ainsi la possibilité de battre Damien Meslot et son équipe, aussi infime soit cette possibilité, dans le cadre d’un triangulaire avec la liste du Modem conduite par Marie-José Fleury. Nous ne savons pas ce que fera la liste Belfort’1 soutenue par La République En Marche conduite par Maude Clavequin et Bruno Kern, laquelle est en état de fusionner. Dans l’hypothèse d’une défaite, au moins, aurions-nous la satisfaction d’avoir à Belfort une opposition unie face à l’équipe de Damien Meslot pour les six prochaines années.

Il nous semble que pour arriver à un accord, un strict respect mutuel doit être observé. La liste 2020 en Commun pour Belfort étant arrivée en tête des listes de gauche, il nous semble normal que la tête de liste et quelques places de colistiers en plus lui reviennent à la proportionnelle face à Belfort en Grand qu’elle ne distance que de deux cent voix. Les places des colistier.e.s devraient ensuite être réparties équitablement à la proportionnelle en sièges éligibles, la démocratie participative faisant partie de l’ADN des mouvements progressistes écologiques et solidaires, chaque collectif ayant la possibilité de voter pour choisir qui seront les colistier.e.s qui seront retenu.e.s dans cette fusion des listes et l’ordre qu’ils occuperaient suivant la place qui serait attribuée à leur liste.

En espérant que notre appel sera entendu, nous adressons à nos camarades et amie.e.s, nos très respectueuses salutations et amitiés militantes.

Recommander cet article
0

Commentaires

   Tout simplement  Génial! .J'espère  que votre appel sera entendu, il est riche de sens  , avec toute l'énergie de votre jeunesse et la beauté des mots utilisés, "s'enrichir  mutuellement, dialogue ,débat" , l'Education , la Culture.Bonne chance!

Soumis par aires isabelle le 3 juin 2020 - 20:57.