Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

La guerre à l'envers

Vendredi 13 avril 2018 / Lucie Forêt

La guerre à l'envers

 

La guerre à l'envers, c'est terminer la paix par une capitulation violente.

La guerre à l'envers, c'est la diplomatie qui fabrique le terrorisme.

La guerre à l'envers c'est donner des ordres pour imposer le désordre.

La guerre à l'envers, c'est quand les armes chimiques sont chez les autres et les lacrymogènes sont chez nous.

La guerre à l'envers, c'est reconnaître qui est légitime et donner le pouvoir à celui qui ne l'est pas.

 

Quand je regarde le Monde aujourd'hui,

conflits armés dans les pays lointains, affrontements aux pieds de Notre Dame,

de paris sur la société en spéculations sur les sociétés,

la Terre n'a plus droit de cité mais la cité prend des droits sur les terres.

Les villes capitales ont oublié que les campagnes leur sont capitales.

A nourrir les violences elles en perdront leur nourriture.

A vouloir la fin des différences elles mourront de faim dans l'indifférence.

 

La guerre à l'envers, c'est quand le vainqueur a perdu le conflit.