Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Bilan du 3ème comité paritaire du mercredi 27 Mai 2020

Mercredi 27 mai 2020 / Intersyndicale Genreral Electric Belfort

Les représentants du groupe General Electric, des organisations syndicales et de l’état français, se sont réunis mercredi 27 mai de 14h à 16h, pour le 3ème comité paritaire de suivi des accords du 21 Octobre 2019 qui marqua la fin d’un conflit de 5 mois sur Belfort.

Suite à la réunion de ce jour, la réunion du CSE du jeudi 28 mai de consultation sur le projet de transfert de 40000 heures de fabrications aux Etats-Unis et en Arabie Saoudite sera remplacée par une réunion de négociation sur l’augmentation de capacité pour réaliser 40000 heures supplémentaires de travail du site de Belfort d’ici la fin de l’année 2020 pour éviter la délocalisation, sur la base de la proposition de l’intersyndicale.
Par ailleurs, le transfert en Hongrie de la ligne de production des composants est arrêté, conformément aux accords d’octobre 2019, compte-tenu de l’impossibilité de reconvertir des salariés dans les activités de diversifications au point mort comme l’aviation.

Finalement la 4ème réunion du comité paritaire se tiendra dans la dernière quinzaine de Juin pour présenter le plan d’actions détaillés en termes d’emplois, investissement et budget sur les 10 axes de développement du projet industriel permettant de repositionner Belfort comme centre d’excellence 50 Hz, conformément aux accords d’octobre 2019.

En contrepartie des 200 emplois qui ne pourront pas être créés dans la diversification dans l’aviation, les axes de développement du projet industriel tels que la turbine à gaz renouvelable (à hydrogène), la mise en flux des opérations avec du LEAN intelligent ou le centre de réparation rotor et aubes turbines 50 Hz pour le marché Europe, Afrique et Moyen-Orient sont prometteurs et pourraient garantir l’avenir du site de Belfort, conformément aux accord d’octobre 2019.

Recommander cet article
0