Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Murs et murgers, patrimoine des montagnes...

Dimanche 13 septembre 2015 / gviennet

Reconstruction d'un mur en pierres sèches

Samedi 12 septembre c’est la Foire Bio au Bélieu près de Morteau. A côté de la salle des fêtes, des stands et des étals de produits du terroir. Puis, un champ où les enfants sont invités  à faire une balade à dos d’âne. Et non loin de là, près d’une ferme comtoise traditionnelle typique du haut Doubs, un stand tenu par une association de réhabilitation de ces murets en pierres sèches qu’on aperçoit parfois dans nos campagnes. Une documentation assez riche et un peu à l’écart un chantier sur lequel s’affairent plusieurs membres de l’association, aux prises avec des parpaings plus ou moins gros qu’il s’agit d’assembler pour reconstruire un mur affaissé. L’association « Murs et murgers » a bien voulu se présenter.

LA TRAME GRISE

Pour ceux qui se préoccupent du respect et de l'équilibre des milieux, les expressions, La Trame verte ou La Trame bleue évoquent respectivement la végétation et l’eau. Ainsi La Trame grise désigne les éléments lithiques du paysage et met en évidence la fonction essentielle que remplissent les ouvrages de pierre dans l'équilibre de l'écosystème. En effet, les murs de pourtour et de limite constitués par l'épierrage d'un champ ou d'un jardin, font le lien, constituent un réseau, appartiennent à une trame et sont, de la même façon que les haies, des lieux de vie (de nidation, de reproduction) des prédateurs et des corridors, lieux de passage de gibier. Leur destruction provoque donc des ruptures dans les chaînes alimentaires et perturbe les échanges et connections nécessaires au système dans sa globalité, provoque par ailleurs la disparition de la flore spécifique.

L'association « Murs et Murgers, patrimoine des Montagnes du Doubs et d'ailleurs » s'inscrit clairement dans un projet d'action pour sauvegarder un maillage écologique en péril en s'appuyant sur une mobilisation citoyenne.

Son objectif est la restauration, la valorisation et la protection du patrimoine historique, paysager et écologique que constituent les ouvrages de pierre sèche et les formations naturelles des montagnes du Doubs (et d'ailleurs!). Ses adhérent(e)s refusent de se résigner à leur destruction massive, ainsi qu'à la disparition de la biodiversité spécifique de ces espaces vivants. Ils partagent des convictions concernant l'environnement naturel et échafaudent un projet de mise en commun de leurs bonnes volontés pour œuvrer ensemble à la préservation de ce patrimoine face à l’homogénéisation galopante des milieux.

L'association propose des Chantiers-Ecoles: Des journées de travail collectif d'initiation autour de la rénovation d'un ouvrage de pierre sèche qu'il s'agit de reconstruire dans le respect de l'architecture originelle. L'occasion pour les uns de partager leur expérience, de transmettre leur savoir-faire, et pour les autres de découvrir et d'apprendre les rudiments de cette technique traditionnelle. L'association investit des dossiers plus administratifs et œuvre à l'obtention d’une réglementation, dans un cadre législatif, pour protéger ce patrimoine (comme cela existe déjà pour les haies).Elle souhaiterait aussi pouvoir contribuer aux travaux des commissions dans le cadre du projet de Parc Naturel Régional du Pays Horloger (Grande région Maiche-Morteau).

Pour tout contact et tout renseignement

Confucius (VI ème siècle av JC), notre adhérent d'honneur : “Qui veut déplacer une montagne commence par déplacer de petites pierres »

mursetmurgers@gmail.com

Tél: 06 83 33 15 40