Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Café Charlie de Besançon : la démocratie, c'est le débat

Mercredi 7 mars 2018 / Danièle Secrétant

CAFÉ CHARLIE BESANÇON

Les 7, 8 et 9 janvier 2015, la France est victime d’une série d’attentats dus à des groupes de terroristes qui revendiquent leur appartenant à la mouvance de l’islam radical, politique et guerrier. Le 7 janvier, c’est le journal Charlie-hebdo qui est touché. Le lendemain, une policière municipale est froidement abattue. Le 9 janvier, les clients d’une supérette casher sont retenus en otage, 4 seront tués.

Ont donc été visés, des journalistes, une policière, des personnes de confession juive.

Les journalistes parce qu’au nom de la liberté d’expression, ils avaient caricaturé le prophète Mahomet, la policière parce qu’elle représentait l’État, les clients de l’Hyper Casher parce qu’ils étaient Juifs.

Les 10 et 11 janvier, plus de quatre millions de personnes manifestent lors de Marches Républicaines.

D’autres attentats suivront, et les Français prennent conscience du danger que fait planer le terrorisme islamiste sur un équilibre social qui cultive un certain art de vivre, et un art de vivre ensemble. Danger surtout pour les valeurs qui fondent l’unité de notre République. Ces valeurs étant la Liberté (d’expression, entre autres, et régulée par la loi), l’Égalité (hommes-femmes, entre autres) la Fraternité. La question de la laïcité est également remise en cause, l’islam radical professant que la Loi de Dieu prévaut sur la Loi des Hommes. Théocratie contre Démocratie.

Manifestations monstres, donc, suite aux attentats des 7, 8, 9 janvier 2015.

À Vesoul, un homme, Philippe, craint que passée l’émotion, l’apathie reprenne ses droits, un événement en chassant un autre, surtout dans la majorité des médias. Il décide que le terrain ne peut pas être laissé libre à la propagande islamiste. Que les valeurs de la République doivent être défendues et que leur « contenu » doit être re expliqué pour que personne ne soit entrainé dans des dérives mortifères. En janvier 2015, il crée Café Charlie Vesoul, un groupement de personnes animées par un esprit citoyen très fort. Constat est fait que visiblement, l’ampleur du phénomène de la radicalisation vers un islam politique et de guerre n’a pas été évalué à sa juste mesure. Qu’il y a un manque d’informations bien étoffées sur l’ampleur du problème. Que le devoir de tenir vivante la mémoire de ces femmes et de ces hommes assassinés nous incombe. Que rien ne doit être oublié. Qu’il est nécessaire et vital de mettre en place des mesures de prévention contre la radicalisation.

On sait qu’au moins neuf Vésuliens se sont radicalisés et que parmi eux, un jeune homme s’est fait « exploser » en Irak, à bord d’un camion chargé d’explosifs.

Après la projection du film Le ciel attendra

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19564589&cfilm=245618.html

projeté au Kursaal et à l’initiative de Café Charlie Besançon, la maman de ce jeune homme a témoigné. Elle n’avait rien vu venir, et ce fils aurait pu être le nôtre.

Replanter les graines laïques et républicaines.

L’idéologie radicale islamiste grignote petit à petit notre tissu social. Elle se faufile dans les collèges, dans les lycées, dans les clubs sportifs, dans les quartiers… Elle se consolide dans les prisons. C’est donc dans ces lieux qu’il faut replanter les graines laïques et républicaines. Reste à trouver sous quelles formes le faire.

À Vesoul, Philippe commence à organiser des conférences-débat sur des thèmes liés au terrorisme islamiste, au phénomène de la radicalisation… Il cherche des informations chez d’autres sources que les médias habituels. Le champ des intervenants s’élargit, et certaines « pointures » nationales viennent apporter leur contribution sans demander rémunération, dans un esprit de citoyenneté active.

Philippe essaie également de se donner les moyens d’essaimer le concept Café Charlie. De faire en sorte que cette expérience se duplique de ville en ville ou de ville en village.

Café Charlie, un concept à essaimer, dupliquer, multiplier…

Aux actes, citoyens !

À Besançon, Henri a entendu parler de Café Charlie Vesoul. Il a pris contact avec Philippe. Henri décide de créer une association Loi 1901. Cette Association née en juin 2016 se veut une extension de Café Charlie Vesoul, et s’est donné pour nom Le Café Charlie Besançon.

Avec un mot d’ordre : Aux actes Citoyens !

La pensée précède souvent l’action. Et c’est bien par le verbe chuchoté ou clamé haut et fort dans certaines mosquées, dans certains quartiers, dans nos collèges et nos lycées, dans les prisons… que le venin du terrorisme islamiste s’est répandu, poussant des jeunes hommes et des jeunes femmes à tuer.

Un verbe laïque et républicain.

C’est donc par le verbe laïque et républicain que Le Café Charlie Vesoul et Le Café Charlie Besançon, ont décidé de conduire la lutte contre un ennemi décidé à terrasser la démocratie. Cet ennemi est une hydre à plusieurs têtes qui ne sont pas qu’islamistes. Café Charlie n’oublie pas le terrorisme d’extrême droite avec pour exemple marquant la tuerie perpétrée par Anders Breivik à Oslo, en 2011. Sans oublier non plus les agressions racistes dont sont victimes les immigrés.

Et ce verbe doit être puissant. Sans compromis ni compromissions.

 

Après avoir eu un contact téléphonique avec Philippe, Factuel info a rencontré Henri, président de Café Charlie Besançon.

L’association a déposé ses statuts à la Préfecture. Nous en donnons des extraits.

 

LE CAFÉ CHARLIE BESANÇON – CONNAÎTRE POUR AGIR.

ARTICLE 1.

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre :

LE CAFÉ CHARLIE BESANCON-CONNAÎTRE POUR AGIR.

 

ARTICLE 2 – OBJET.

Cette association a pour objet d'offrir au grand public un espace de débats basé sur la libre expression et axé sur la connaissance des phénomènes liés aux extrémismes et aux intégrismes qu'ils soient de nature politique et/ou religieuse, et sur les actions destinées à les prévenir.

Elle attache une importance fondamentale à la laïcité, la démocratie, la liberté, l'égalité et la fraternité.

Elle organise et anime tous évènements (conférences, spectacles, etc.) et met en œuvre toutes actions permettant d'atteindre les objectifs qu'elle s'est fixée.

 

La démocratie, c’est le débat.

La démocratie, c’est le débat, professe Henri. Entre des personnes d’opinions différentes parfois. L’association compte actuellement 28 adhérents, et fonctionne sous un mode très démocratique. La dernière assemblée générale a été suivie d’un repas républicain, où les échanges ont été fournis, de qualité et de conviction. Un groupe de suivi des actions menées et à mener régule et pense le travail de terrain, le travail en partenariat avec d’autres associations ou d’autres acteurs, culturels, par exemple, et sensibilisés à la question de la citoyenneté, à celle de la lutte contre la radicalisation…

Pour exemple, Café Charlie Besançon dialogue avec les maisons de quartier, le Centre Nelson Mandela… avec l’association PARI… Des actions ont été menées dans des collèges bisontins avec l’association parisienne Dessiner, Créer, Liberté, association née après l’attentat contre Charlie Hebdo.

http://www.dessinezcreezliberte.com/

Une pièce de théâtre « participative » et qui conduit à réfléchir sur les méthodes employées pour conduire des jeunes filles et des jeunes gens à se radicaliser, à renier leurs familles, leurs amis, l’enseignement qui leur est donné… a été jouée au centre Nelson Mandela, par la compagnie de théâtre Les Trois Sœurs.

http://www.compagnielestroissoeurs.com/portfolio_category/radicalisation/

 

Il s’agit également d’aider à la formation des adhérents qui interviendront sur le terrain. Ces formations sont initiées par l’État.

Café Charlie Besançon, en tant qu’association Loi 1901 bénéficie de financements publics de la Ville, de la DILCRAH et de différents services de l’État dans le cadre du Contrat de Ville … Elle peut recevoir des dons qui peuvent être adressé à l’adresse que vous trouverez ci-dessous :

https://www.societe.com/societe/le-cafe-charlie-besancon-connaitre-pour-...

Et si vous voulez adhérer à l’association : cafcharbes@gmail.com. Vous pouvez également entrer en contact avec Le Café Charlie Besançon, pour des conseils à la création d’autres Café Charlie dans votre ville, votre village…

Alors oui ! Aux actes Citoyens ! Des actes de résistance contre nombre de maux, d’idéologies nauséabondes… dont Factuel info se fait régulièrement l’écho.